God Makes Amazing Things Happen

Dieu fait en sorte que des choses étonnantes se produisent

Juste avant d’arriver à SA, j’ai touché le fond. De l’extérieur, il n’était pas évident que ma vie était devenue ingérable. J’étais encore marié, j’avais des enfants, j’étais en bonne santé, j’avais une maison, un travail et une communauté. Mais à l’intérieur, j’étais à l’heure la plus désespérée et la plus sombre.

Mon esprit était obsédé par les fantasmes sexuels. Si mon cerveau n’était pas occupé par une tâche exigeante, il planifiait la façon dont je pourrais obtenir ma prochaine dose. Quelles vidéos pornographiques pouvais-je rechercher ? Quand pouvais-je créer une fenêtre d’opportunité pour passer à l’acte sexuel ? Et il n’y avait pas de bouton “OFF”. Ma journée entière est devenue un fardeau d’activités et d’interactions dont je devais me débarrasser pour pouvoir me consacrer à la véritable raison de mon existence. Quelques heures devant l’écran avec des fantasmes complaisants, la défonce, la stimulation, la masturbation et la tentative de m’y accrocher aussi longtemps que possible avant que la fatigue et l’épuisement émotionnel ne s’installent. Et puis s’endormir, se réveiller, et tout recommencer.

Au fur et à mesure que je m’engageais dans mon état de fantasme drogué, je me détachais de plus en plus de la réalité, des gens, de mon propre sens de soi. Mon obsession du sexe m’a conduit à des attitudes malsaines ; elle m’a rendu plus égocentrique, complètement narcissique. Je n’arrivais pas à supporter la réalité avec toutes ses responsabilités, ses obligations et ses exigences, des choses qui me détournaient de mes objectifs – l’auto-gratification constante et l’oubli de l’irréalité.

J’étais devenu une coquille vide. Isolé, j’avais honte de regarder les autres dans les yeux, je souffrais de me regarder dans le miroir, ne reconnaissant pas la “chose” qui me regardait en face. Tout ce qui avait de la valeur dans la vie était inutile comparé à la luxure. Je n’avais aucune orientation et je sentais que je n’avais rien à offrir à personne. Je voulais juste m’évader dans l’oubli sexuel. Mais, après deux ans de folie, au cours desquels je m’étais complètement abandonné à ma maladie sans réserve, une Puissance supérieure a fait pour moi ce que je ne pouvais pas faire pour moi-même.

Je me suis épuisé. La drogue a cessé de faire effet. Pendant vingt ans, la luxure m’avait toujours permis de m’évader et de m’endormir. Mais maintenant qu’elle ne fonctionnait plus, même si je persistais dans les mêmes actions, les mêmes efforts pour jouir de la luxure, les derniers vestiges de l’illusion tombaient. Ce répit gracieux m’a permis de faire une pause suffisamment longue pour expérimenter l’horrible mort spirituelle et émotionnelle que j’avais traitée avec la luxure. La douleur était insupportable.

Avec la douleur sont apparues l’ouverture et la volonté d’essayer de lâcher une partie du poids qui m’entraînait vers le bas. Ce que je devais faire m’est apparu clairement à ce moment-là. J’ai décidé de supprimer l’internet de ma maison et de mes appareils. Cette première nuit, déconnectée de la source principale de ma “vie”, je m’attendais à devenir fou d’agitation et à rebondir sur les murs, mais au lieu de cela, une paix telle que je n’en avais jamais connue s’est abattue sur moi. Je me suis senti étreint par la présence aimante d’une Puissance supérieure. J’ai ressenti de l’espoir, l’idée qu’il est peut-être possible de trouver une autre façon de vivre.

Pendant un court moment, j’ai été sur un nuage rose de soulagement, mais lentement, la luxure et les fantasmes de la rue sont revenus dans ma conscience. Un ami m’avait parlé des programmes en Douze Étapes, mais je n’avais jamais été assez ouvert pour envisager de quitter le confort de mon enfer familier et de partager mes faiblesses avec d’autres, surtout dans ce domaine. Une fois de plus, ma Puissance supérieure est intervenue. C’est un ami qui m’a tendu la main dans l’esprit de la 12e étape. J’avais participé à un groupe d’auto-amélioration, où nous partagions nos défis personnels. Jusqu’alors, je n’avais jamais été honnête au sujet de mes problèmes de luxure. Lorsqu’il m’a entendu parler de la luxure et des fantasmes dans la rue et de mon sentiment d’impuissance face à eux, il s’est identifié. Il avait lutté contre des comportements similaires. Il m’a dit : “Je suis un obsédé sexuel et je pense que tu l’es aussi. Moi-même et un autre gars voulons organiser une réunion des Sexoliques Anonymes en ville. Veux-tu venir ?”

Je ne sais pas exactement ce qui m’a fait dire oui, mais compte tenu de tout ce que j’avais vécu jusque-là, mon esprit et mon cœur se sont suffisamment ouverts pour que je dise oui.

Je n’aurais jamais pu imaginer l’effet profond que cette décision aurait sur ma vie et celle des autres. C’était la première réunion anglophone des SA dans ma ville de Ramat Beit Shemesh, en Israël. C’était en 2013.

J’ai commencé à me rétablir et je suis resté sobre, un jour à la fois, depuis lors. J’ai abandonné mon ancienne vie égoïste. Je me suis abandonné aux soins et aux conseils d’une Puissance supérieure aimante. J’étais prêt à me laisser guider et à vivre selon des principes spirituels. Au fur et à mesure de ma sobriété et de mon rétablissement, j’ai senti que j’avais enfin quelque chose de valable à partager avec les autres – mon expérience, ma force et mon espoir avec les sexoliques qui souffrent encore. J’ai parrainé d’autres personnes et j’ai grandi spirituellement sous la direction de mes propres parrains. Ma vie a changé. Je renaissais.

Mais je veux partager avec vous la façon dont mon propre éveil spirituel est devenu une graine, plantée par ma Puissance supérieure, pour la croissance personnelle et du groupe, au cours des dix années suivantes.

Nous sommes passés de deux ou trois personnes se réunissant une fois par semaine à trois réunions par semaine avec une douzaine de membres engagés. Dès le début, j’ai voulu contribuer au développement de mon groupe local en assumant les fonctions de secrétaire ou de trésorier. J’ai fini par participer à la création de notre premier intergroupe local parmi les trois groupes de l’époque.

À partir de là, j’ai représenté mon intergroupe au sein d’un intergroupe local plus important à Beit Shemesh. Nous avons fini par rejoindre l’intergroupe régional dont j’étais le représentant. Notre intergroupe local a fini par représenter environ sept réunions. J’ai servi de différentes manières. Lorsque nous avons organisé une conférence locale en anglais, je l’ai présidée et j’ai ensuite participé à deux autres événements avec l’autre grand intergroupe anglophone de Jérusalem.

Ma Puissance supérieure a continué à motiver mon cœur à rechercher de nouvelles occasions de grandir dans le service et de rendre la pareille à SA. Un camarade qui participait au programme de parrainage par courrier du Comité des établissements correctionnels (CFC) m’a demandé de m’impliquer. J’ai parrainé un détenu et j’ai participé à l’attribution de parrains aux membres de la fraternité incarcérés aux États-Unis. J’ai aidé à obtenir un créneau pour notre prochaine convention en 2024. Je suis devenu coprésident de la convention. Je suis devenu délégué suppléant pour la région d’Israël, et je suis récemment devenu délégué, faisant partie de la voix de SA dans son ensemble.

J’ai pu voir, non seulement moi-même, mais plusieurs membres de mon groupe d’appartenance devenir des contributeurs importants à la structure de service des SA, au niveau local et international. Je ne mentionne pas tout cela pour me vanter, mais pour partager avec vous ce que ma Puissance supérieure a fait de ma vie, qui était auparavant si égoïste, si solitaire, si vide et si autodestructrice. Lorsque Dieu est mon Directeur et que je deviens son agent, son porteur du message du rétablissement de SA, des choses étonnantes peuvent se produire, pour moi et pour ceux qui m’entourent. Je veux encourager les autres à grandir dans le service et à rechercher des occasions de contribuer à la santé spirituelle de SA dans son ensemble. Cela continue à m’apporter plus de joie et de liens réels que je n’aurais jamais pu l’imaginer.

Daniel K., Ramat Beit Shemesh, Israël

Total Views: 150|Daily Views: 1

Share This Story, Choose Your Platform!