februari-2023-God Is In Charge of the Ups and downs of My Life

Dieu est responsable des hauts et des bas de ma vie

Une réponse simple à cette question pourrait être “Je suis ici parce que je dois y être”, mais cela ne reflète pas toute l’histoire. La douleur de me heurter de façon répétée à un nouveau bas-fond était suffisante pour me faire entrer, mais jamais assez pour me garder à l’intérieur.

 

Mon passé a été destructeur et abusif. Lorsque j’avais moins de cinq ans, ma mère m’a brûlé la main avec une cuillère chaude pour me punir car elle pensait qu’en faisant cela, elle m’apprenait une obéissance parfaite. À six ans, j’ai été abusé sexuellement de manière très douloureuse par un cousin de neuf ans. L’abus s’est généralisé, d’abord d’autres cousins ont commencé à abuser de moi, puis encore d’autres m’ont offert à des amis à eux et à des personnes du voisinage pour leur plaisir abusif. Des individus à l’école ont commencé à abuser de moi. La violence psychologique qui a suivi l’abus sexuel était pire. Lorsque les gens ont compris que j’étais maltraité, on s’est moqué de moi, on m’a taquiné, battu, menacé et traité comme une ordure. Dans ma famille, à l’école, au travail, partout où j’allais, j’étais confronté à l’abus sexuel, et si cela ne pouvait pas se faire, alors à l’abus émotionnel et physique. Même dans ma propre maison, je n’étais pas en sécurité. Le membre de ma famille qui a abusé de moi m’a également appris à me masturber et c’est ainsi que j’ai choisi de faire face à mes sentiments et à mes difficultés.

 

Et c’est ainsi qu’a commencé mon étreinte maladive de la réalité – la fuyant, me cachant à l’intérieur de moi-même, dans un monde imaginaire de sexe, de masturbation et de luxure. À 15 ans, j’ai décidé d’arrêter tous les comportements sexuels de ma vie. Je n’ai plus laissé personne abuser de moi et j’ai essayé d’arrêter de passer à l’acte sexuellement. J’ai fait tout ce que j’ai pu mais je n’ai pas pu m’arrêter, même pour une semaine ; j’étais dévasté et suicidaire. À l’école, j’ai progressivement perdu la capacité d’apprendre et j’ai abandonné mes études. J’ai perdu la capacité de me socialiser et je suis devenu très isolé. J’étais en colère et j’avais du ressentiment envers presque tout – moi-même, mes parents, ma famille, le monde, la vie et Dieu. J’avais de graves dépressions nerveuses et, à travers cette série d’horreurs, j’en suis venu à croire que j’avais un problème que je n’étais pas capable de résoudre par moi-même ; je me souviens avoir espéré que ce cauchemar appelé ma vie se termine bientôt. Imaginez vivre votre vie en ne souhaitant que la mort.

 

Lorsque j’ai rejoint SA, il m’a fallu un certain temps pour réaliser ce qu’était le programme et ce que l’on attendait de moi. Mais avec le temps, j’ai commencé à changer, et quand j’ai changé, la vie a changé. Et assez rapidement, je me suis rendu compte que, par la grâce de Dieu et par ce programme de SA, il y a effectivement une solution, un remède à cette maladie et à la douleur.

 

Après dix ans d’essais sans succès pour arrêter et après une expérience de terrible souffrance tout au long de ma vie, j’étais convaincu que j’allais mourir de cette maladie. Quel soulagement de trouver une solution qui fonctionne. Et je me suis dit que s’il existait une solution pour une maladie comme celle-ci, il devait y avoir une solution pour mes autres difficultés, quelles qu’elles soient.

 

Une autre grande source de soulagement a été de partager certains de mes secrets les plus profonds avec mes amis du programme. Avant cela, je pensais que j’étais le seul à avoir fait ce que j’avais fait et que si quelqu’un connaissait mes secrets, il me rejetterait comme les autres l’ont fait. La douleur et la solitude de porter une telle honte m’ont toujours fait me sentir inférieur et me détester. Mais mon parrain m’a expliqué qu’il n’y a rien que j’ai fait que quelqu’un d’autre atteint de cette maladie n’a pas fait, quelque part, à un moment donné, et que mes comportements excessifs venaient de ma maladie, et non de la personne que je suis vraiment ; et que, quoi qu’il arrive, je suis l’enfant précieux de Dieu. Dieu m’a donc accordé un énorme soulagement de la culpabilité et de la honte toxiques. Où pourrais-je trouver un tel soulagement dans ce contexte, sinon dans ce programme ?

 

La deuxième étape a permis de résoudre un paradoxe que j’ai vécu toute ma vie. J’ai fini par croire en une Puissance supérieure qui m’aime, qui est là pour m’aider et qui veut que je vive heureux, joyeux et libre.

Lorsque j’ai travaillé sur la quatrième étape, un rêve est devenu réalité. Je pouvais faire l’expérience d’une vie sans ressentiments ni peurs. Une vie remplie de ressentiments et de peurs n’est pas la vie ; c’est juste une demi-vie, je dirais. Je ne connais aucun autre remède à l’ampleur et à la profondeur de mes ressentiments ; ils sont mortels. Pour la première fois depuis longtemps, j’ai ressenti de l’amour envers les autres dans mon cœur ; je pouvais les regarder dans les yeux et établir des liens profonds et sains. Je crois que la quatrième étape a été le début de mon rétablissement ; après cela, tout a commencé à s’améliorer.

 

En travaillant la neuvième étape, en faisant mes amendes honorables, un autre miracle s’est produit. Petit à petit, j’ai commencé à m’aimer. Je me suis détesté pendant la plus grande partie de ma vie à cause des abus que j’ai permis aux autres de perpétrer sur moi et aussi à cause de ce que j’avais fait aux autres et de tout ce que j’avais perdu en cours de route. Je ne sais pas comment cette étape particulière m’a tant aidé à distinguer mon vrai moi de la personne malade que j’étais, mais elle l’a fait. Le Hamed que je connaissais avant les Étapes était un homme très superficiel, incapable, malade, fou, dément, abusif et menteur. Mais après avoir travaillé les Étapes, j’ai fini par croire que je suis un enfant précieux de Dieu qui a un rôle important dans ce monde et qui est en fait un individu très capable. C’est pourquoi je suis si motivé pour aider les autres qui ne peuvent pas s’aider eux-mêmes.

 

Travailler les étapes 11 et 12 m’a également aidé à adopter des idées, des croyances et des attitudes plus saines. La vie avant le programme était un tourment incessant, un ragoût toxique de colère, de lutte, de danger, de mensonge, d’abus, de peur. Le programme m’a aidé à croire en une vie qui a un sens, m’a fourni l’espace et la nourriture nécessaires pour grandir, aider les autres, faire l’expérience de l’amour et de l’intégrité, trouver le bonheur, la joie et la liberté. C’était plus que ce que je cherchais lorsque j’ai franchi la porte pour la première fois.

 

L’achèvement des étapes de SA a ouvert la voie à la résolution d’autres problèmes dans la vie. J’ai travaillé les étapes de DA, et je travaille maintenant les étapes de CoDA et UA. Elles m’aident beaucoup. Tant de choses ont changé dans ma vie. Certains de mes vieux rêves sont devenus réalité, comme le fait de pouvoir parler et écrire en anglais. La vie n’est pas toujours parfaite, et je ne le suis pas non plus ; mais je n’ai pas besoin d’être parfait ; tant que je travaille ce programme, je continue à progresser sainement, parfois rapidement, parfois lentement…

 

En travaillant les étapes de SA, et celles d’autres programmes si nécessaire, ma vie est précieuse pour moi ; un merveilleux voyage à travers tous les hauts et les bas de la vie, mais toujours en réalité avec Dieu aux commandes. Je suis entré dans le programme en essayant de me libérer du ressentiment et de la rage ; ce que j’ai trouvé, c’est la paix ; la paix avec moi-même et la paix avec les autres.

Je suis entré dans le programme pour me libérer de la masturbation et du passage à l’acte, même pour une journée ; ce que j’ai découvert, c’est que le sexe est facultatif, même le sexe avec ma femme ; de plus, je peux aider les autres à se libérer de cette maladie qu’est l’obsession et la compulsion sexuelles. Je suis entré dans le programme pour ne plus penser à mes abus et à mes abuseurs ; aujourd’hui, non seulement je peux pardonner, mais je contribue de manière significative à la qualité de vie d’autres personnes également affligées par des souvenirs d’abus et de leurs abuseurs.

Je suis entré dans le programme pour trouver un moyen de supporter la vie. Au lieu de cela, j’ai puisé dans une source de merveilleux espoir, de bonheur, de croissance, d’amour et de la possibilité de continuer à grandir, tant que je continue à suivre le programme jour après jour. Je suis entré dans le programme en essayant de ne plus me détester. Ce que j’ai découvert, c’est que je suis une personne valable et un enfant précieux de Dieu.

Je suis entré dans le programme en cherchant la paix auprès d’un Dieu vengeur, jugeant et punissant. Au lieu de cela, j’ai fini par croire en un Dieu d’amour pur qui est fou de moi et me veut, tout entier ; qui veut une vie de bonheur, de joie et de liberté pour moi.
Je suis entré dans le programme pour apprendre à ne pas me détruire, mais j’ai trouvé un moyen de me reconstruire.
Tout cela peut sembler des slogans banals, mais si c’est le cas, c’est en travaillant sur les Étapes qu’ils deviennent réalité.

Hamed

Total Views: 335|Daily Views: 1

Share This Story, Choose Your Platform!