From Deepest Pain to Greatest Blessing

De la douleur la plus profonde à la plus grande bénédiction

Il y a trois ans, je souffrais. C’était la douleur de l’esclavage de la luxure qui me causait de graves problèmes et menaçait de ruiner toute ma vie. C’est cette douleur qui m’a amené à la fraternité des SA. Grâce à la fraternité SA, à mon parrain et au programme SA, mes graves problèmes se sont progressivement transformés en bénédiction – en une vie clean et sobre. La santé mentale est revenue et j’ai trouvé une véritable connexion avec Dieu. Je ne pense pas que j’aurais jamais cherché Dieu aussi activement sans la douleur et sans la rupture que la luxure m’avait causé. Cela m’a étonné. Ce qui m’avait semblé être mon pire malheur s’est avéré être ma plus grande bénédiction. N’est-ce pas là un miracle ?

J’ai voulu partager mon expérience avec les gens en SA et j’ai donc commencé à aider les autres à transformer le plus grand problème de leur vie en leur plus grande bénédiction. Le cadeau le plus sacré est de trouver la pureté et la connexion avec la Vérité et de devenir heureux en renonçant à la luxure et en travaillant sur les Étapes. Cela me donne la force d’aider les autres à parcourir le même chemin.

Pour examiner brièvement les difficultés, je constate que la plupart des gens ne sont pas prêts à renoncer sérieusement à une bouffée de luxure. Le nouveau venu, tourmenté par la douleur de la folie lubrique, n’a aucune expérience de la sobriété à laquelle il puisse se référer ; c’est tout flou et lointain alors que la luxure est une habitude très profonde qui est présente toute la vie ; la luxure n’est jamais plus loin qu’un fantasme ; ce n’est pas familier d’y résister et c’est douloureux.

Ma tâche en tant que parrain est de l’aider à vouloir une vie sobre. En partageant mon expérience, je peux nourrir le germe fragile de son désir de sobriété, le désir de vivre une vie heureuse, joyeuse et libre. J’essaie de l’inspirer par mon exemple. Je passe tout en revue avec lui, les stades de rétablissement que j’ai connus, les phases que j’ai identifiées, les défis du rétablissement et l’espoir d’une vie pleine de sens que j’ai atteint, un jour après l’autre, grâce au rétablissement. Le reste dépend de la Puissance supérieure.

Parfois, mon ego veut que le filleul se rétablisse selon mon idée que je me fais de la situation. Parfois, je suis tenté de diriger le rétablissement du filleul à la place de Dieu. La vérité est que Dieu a le contrôle. Je ne suis qu’un instrument pour faire Sa volonté. Cela signifie que je dois constamment inviter Dieu dans toutes les facettes de mon travail avec le filleul. Je Lui permets ainsi de travailler plus efficacement à travers moi, de trouver les mots justes, les suggestions adéquates, les recommandations les plus appropriées à faire dans chaque cas particulier. Dieu m’apprend à être flexible avec chaque filleul, en me montrant que chacun est différent et qu’il a besoin d’une approche individuelle.

C’est pourquoi j’écoute Dieu et je choisis Ses suggestions de leadership dans la relation parrain filleul. Cela la rend bien meilleure et plus intéressante.

D’après mon expérience, l’une des bénédictions indéniables qui accompagne le parrainage est la joie profonde de voir la vie des filleuls changer et réussir grâce à l’aide que je leur apporte dans la mise en œuvre de leur programme. J’ai, moi aussi, ma propre histoire de rétablissement, l’histoire d’être parrainé. Avec l’aide de Dieu, je peux vraiment faire la différence pour quelqu’un qui souffre des horreurs de la dépendance à la luxure. Lorsque je fais cela, j’ai le sentiment d’agir en accord avec la volonté de Dieu ; et la vie en harmonie avec la volonté de Dieu m’apporte la plus grande des joies !

Votre frère en rétablissement, Ilya K., Russie

Total Views: 50|Daily Views: 1

Share This Story, Choose Your Platform!